Dinosaure Turanoceratops




TuranoceratopsLe genre Turanoceratops est un genre de dinosaures cératopsidiques ornitisch qui vivaient il y a environ 65 millions d’années, à la fin du Crétacé supérieur, jusqu’à l’extinction du Mésozoïque.

Contrairement à de nombreux ceratopsides, le Turanoceratops n’est pas une espèce américaine mais une espèce asiatique, ce qui lui confère une certaine importance.

Principales caractéristiques de Turanoceratops




Le Turanoceratops fait partie de la famille des Ceratopsia et son genre est représenté par une seule espèce, le Turanoceratops tardabilis. Il a vécu à la fin du Crétacé (il y a environ 65 millions d’années) dans la région de l’Ouzbékistan (Asie). Comme le reste de sa famille, il était un dinosaure herbivore à quatre pattes. Sa taille était d’environ deux mètres de long et sa hauteur était très petite, environ un mètre.

Sa nourriture était basée sur les plantes qu’il avait à portée de main et qu’il pouvait obtenir, en fonction de la végétation de la région, comme les fougères, les cycades ou les conifères. Leur bec avant et leurs cornes servaient à arracher les fleurs et à se nourrir de leurs mâchoires dures, qui ne laissent presque rien tomber au sol.

Le seul ceratopsio en Asie?




Le Turanoceratops est l’un des dinosaures les plus confus et controversés dans le monde de la palentologie, pourquoi ? Parce que lorsque ses restes ont été découverts, il était le seul dinosaure de la famille Ceratopsidae vivant en Asie et cela ne convenait pas à beaucoup de paléontologues. Cependant, la découverte de nouvelles familles de ceratopsios telles que les Sinoceratops ouvre la possibilité que ce dinosaure fasse partie de cette famille.

Le palentologue Hans-Dieter Sues a déclaré en 2009 que ce dinosaure faisait partie de ceux qui faisaient partie de la transition entre les cératopsies les plus primitives et les plus avancées comme les Triceratops ou les Styracousaurus. Cependant, le fait qu’il était le seul à apparaître en Asie n’a pas trop réjoui les autres paléontologues, Andrew Farke étant le principal « rival » de Sues dans cette discussion.

Selon Farke, le Turanoceratops ne fait pas partie de l’évolution de la famille des Ceratopsia, mais est une espèce « sœur » ou proche de celle-ci. Cette petite guerre continue aujourd’hui, car entre Sues et Farke différentes théories ont été échangées dans lesquelles certains défendent qu’elle fait partie des ceratopsios et d’autres qui ne le sont pas.

Histoire de Turanoceratops




Le premier spécimen de Turanoceratops a été trouvé à Kyzyl Kum Central, dans le désert de Dzharakuduk (Ouzbékistan). Son nom vient du mot’Turan’ (qui est le nom donné par les Perses à la zone où les restes ont été trouvés) et du mot grec habituel’ceratops’ (visage à cornes).

L’espèce elle-même, Turanoceratops tardabilis, signifie littéralement « celui qui cède lentement » en latin. Il ne sera jamais possible de connaître l’origine réelle de ce nom ou pourquoi il a été nommé, puisque le paléontologue qui l’a nommé ainsi (Nesov) ne l’a jamais laissé spécifié dans ses papiers. On pense qu’il s’agit d’un dinosaure plutôt lent, comme le reste de ses proches parents.

Comme vous pouvez le voir, Turanoceratops génère beaucoup de controverses dans le monde de la paléontologie, qu’en pensez-vous ? pensez-vous que c’est une ceratopsio ou êtes-vous du côté de Farke ? Si vous en savez plus sur cette curieuse « bataille » de paléontologues, commentez et aidez-nous à la suivre de près.