Le Dinotherium




Le DinotheriumTout au long de l’histoire de la planète Terre, il y a eu de nombreux exemples d’animaux qui, bien que beaucoup d’entre eux soient similaires aux êtres vivants d’aujourd’hui, sont déjà éteints.

Il semble qu’ils n’avaient pas de place pour l’époque actuelle, ils ne seraient pas préparés pour l’environnement qui les attendait, et c’était l’une des raisons finales présumées de ces conséquences. C’est l’exemple du Dinotherium, l’un des animaux préhistoriques les plus similaires à l’éléphant actuel de l’histoire.

Que signifie le nom dinotherium?




Le sens de ce nom vient du grec δεινός qui se traduit par « terrible » et le mot grec θηρίον qui se traduit par « bête », de sorte qu’il est facile de déduire que dinotherium signifie « bête terrible ».

Histoire de la découverte




Le Dinotherium est l’un des éléphants préhistoriques les plus récents de notre histoire. Bien qu’il y ait eu d’autres spécimens similaires à l’éléphant actuel, il pourrait être considéré comme le plus « le plus proche » ou le plus proche de tous, bien qu’il y ait évidemment quelques différences qui le distinguent de l’éléphant actuel.

Les découvertes de fossiles de cet animal le situent dans des régions telles que l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Dinotherium signifie « bête terrible » et a vécu du Moyen Âge au Plestiocène inférieur, avec très peu de changements notables dans son apparence physique.

Des fossiles de cet animal ont été trouvés sur l’île de Crète en Grèce, et les chercheurs se demandent si cette île n’était pas alors séparée des côtes européennes ou si le Dinotherium avait la capacité de nager comme l’éléphant actuel.

Mais ils ont découvert des fossiles de Dynotherium en Afrique très proches des fossiles d’hominidés trouvés sur le continent, avec lesquels on pense qu’ils auraient pu coexister avec l’être humain.

La première découverte de cet ancien mammifère a été faite au Pakistan, plus précisément dans la province du Punjab, ces restes fossiles datent d’il y a 14 millions d’années.

Des os d’autres animaux comme les girafes, les rhinocéros et les taureaux, datant de 8 millions d’années, ont été trouvés ici. Cela ouvre la possibilité que ces éléphants préhistoriques aient vécu simultanément avec les humains.

Plus tard, une découverte a été faite en 1982 à Novocherkassk-Russie, où l’on a trouvé un squelette partiel qui nous a permis d’en savoir un peu plus sur ce mammifère préhistorique……

Comment et quand vivait-il?




Cet animal s’est largement répandu dans toute l’Eurasie, au Miocène moyen et au Pléistocène précoce. Quant à leur habitat, de nombreux chercheurs osent prétendre qu’ils l’aimaient, vivant dans les basses terres et les zones marécageuses, ils ont peut-être même vécu le long des rives des rivières et des lacs.

Qu’est-ce qu’il a mangé?

Il était totalement herbivore, il s’alimentait en profitant de ses grosses défenses pour excaver le sol et extraire les racines et tubercules enfouis. Au moins cela vous fait penser, quand il s’agit de trouver une fonction pour vos crocs.

Mais ce qui ne peut pas être exclu, c’est que ces crocs étaient en effet très importants pour cet animal lorsqu’il était nourri, indépendamment de la façon dont ils étaient utilisés.

Caractéristiques de Dinotherium

Le Dinotherium est considéré comme le deuxième plus grand mammifère terrestre de l’histoire de la planète Terre, surpassé seulement par le Paraceratherium.

Les spécimens mâles adultes pouvaient atteindre jusqu’à 4,5 mètres de hauteur et pouvaient atteindre un poids de 15 tonnes. L’une des différences les plus visibles du Dynotherium était son petit tronc et ses crocs, courbés et pointant vers le bas.

Facilement reconnaissable par les crocs courbés vers le bas sur la mâchoire inférieure. En termes de longueur, ils pouvaient mesurer jusqu’à un mètre de longueur.

De ses fossiles on peut aussi conclure que c’était un animal très fort, en fait il a été prouvé qu’il avait des muscles très forts dans ses extrémités avant et arrière. Et c’est la chose la plus normale à faire en raison de la grande taille de ce mammifère. Il faut noter qu’il pouvait plier ses membres comme le font les éléphants aujourd’hui, donc malgré sa grande taille, il avait une très bonne agilité.

Il avait un cou long, fort et flexible et sa structure suggère qu’il avait la possibilité de bouger sa tête et ses crocs facilement dans un certain espace. Cependant, sa tête par rapport à son grand corps robuste était petite.

Cette forme lui permettait de lever la tête, de manipuler les crocs pour s’attacher au tronc et même de s’accrocher. Probablement avec l’intention d’atteindre des fruits plus élevés. Il convient de noter qu’il s’agit d’une théorie qui, comme nous l’avons vu dans cet article, est toujours en discussion.

Dans la plupart des illustrations du dinotherium, il est représenté avec un tronc court et de grandes épaules. Cette forme de son corps est basée sur le fait que c’était le seul moyen pour cet animal d’atteindre les feuilles ou les fruits les plus hauts des arbres.

Dans une grande partie des découvertes de ce spécimen, les émaux des crocs déjà mentionnés, étaient intacts, étant cette caractéristique des animaux qui se nourrissaient de légumes mous.

Comment s’est-il comporté?

Certains chercheurs soulignent qu’ils ont eu une vie de troupeau et qu’ils ont fait de grandes migrations, de sorte que leurs restes sont largement trouvés dans différentes parties de l’Asie, de l’Europe et même de l’Afrique.

Il était très territorial, tout comme les éléphants d’aujourd’hui, et s’il se sentait menacé, il attaquerait sans pitié.

Quant à l’utilisation de ses crocs, c’est quelque chose qui a créé un certain mystère dans le domaine scientifique parce qu’il n’est pas possible d’apprécier une solide défense contre les prédateurs de son temps, puisqu’il ne pouvait pas attaquer de front avec ses crocs.

Enfin, les experts ont conclu que leurs deux défenses courbes pourraient être utiles pour la collecte des plantes, tubercules et racines du sol, facilitant ainsi la tâche et économisant de l’énergie en utilisant des efforts inutiles avec leur trompe, d’autant plus qu’elle est légèrement plus courte que celle de l’éléphant actuel.

D’autre part, certains indiquent qu’ils auraient pu servir de différenciateur sexuel, les crocs étant plus gros chez les mâles adultes et plus petits chez les femelles adultes.

Extinction

Cet animal a souffert de son extinction en raison des grands changements climatiques de l’époque où il vivait, étant donné qu’il subissait la division de certains continents et d’autres phénomènes. Le climat de la terre était si instable qu’il y avait 5 glaciations, consistant en une diminution de la température de la terre.

Pour mieux comprendre cela, il faut expliquer que le climat de la terre était principalement tropical humide, avec d’innombrables espèces de plantes et d’animaux poussant sous ce climat.

Mais ce climat favorable et stable dans lequel la vie s’est déroulée a été soumis à un changement soudain de température dû aux glaciations qui ont fait descendre la température à plusieurs degrés en dessous de zéro, ce qui a causé la mort de nombreuses espèces de plantes et d’animaux. Parmi celles-ci, cette crocs de mammifère.

Quelques curiosités sur le Dinotherium

  1. On pense que de nombreux mythes grecs sur les créatures rares et les grandes créatures magiques sont basés sur la découverte de restes fossiles de grands mammifères préhistoriques, comme le dynotherium qui a été trouvé sur l’île de Crète en Grèce.
  2. Actuellement, un éléphant aux cornes tordues a été trouvé, ainsi que le dinotherium, certains chercheurs excluent la possibilité qu’il s’agisse de la même espèce et indiquent plutôt une malformation de l’éléphant en question.