Sauropelta: Le dinosaure aux cornes sur les épaules




SauropeltaDans cet article, nous parlerons de l’un des plus grands Nodosauridae de la famille. Le Sauropelta, cet ankylosaurus qui était doté de grandes et puissantes pointes.

Que signifie le nom Sauropelta?

Le sens de ce nom est ‘bouclier de lézard’, dérivé du nom grec ancien escudo »/sauros, qui est compris comme’lézard’ et πελτε/pelte qui est compris comme’petit bouclier’, se référant à l’armure.

La désignation de l’espèce honore le couple Nell et Tom Edwards qui ont offert un abri à l’équipe d’Ostrom.

Parce qu’ils sont deux personnes, George Olshevsky a nommé l’espèce en 1991 en tant qu’edwardsorum, mais tous les chercheurs ne l’ont pas accepté.

Histoire de la découverte




En 1932, Barnum Brown a trouvé ce qui serait cinq squelettes d’une espèce de dinosaure encore inconnue près de Push Creek dans le comté de Big Horn, au Montana.

Brown avait l’intention d’appeler l’animal « Peltosaurus » et a utilisé ce nom dans certaines conférences, mais ne l’a jamais nommé officiellement. En outre, que le nom avait déjà été occupé par un lézard : Peltosaurus (Cope 1873).

Le professeur John Ostrom a décidé de décrire cet animal. En 1970, il l’appelait Sauropelta edwardsi.

L’holotype se trouve dans une couche de la formation du trèfle qui remonte à 115 millions d’années. Il s’agit d’un squelette partiel sans crâne. Ostrom a assigné six autres grands spécimens à l’espèce.

Bien que de ces six, il a supposé que deux étaient des matériaux fossiles provenant des autres individus, de sorte que le nombre total de squelettes séparés était limité aux cinq que Brown avait trouvés à l’origine.

Dans l’un des spécimens, l’armure est très complète, bien que les parties osseuses conservées se limitent au fuselage arrière, à la patte avant droite et à la base de la queue.

On peut dire qu’alors le fossile de nodosauridae le plus complet que l’on trouve en Amérique du Nord.

Un autre de ces fossiles consistait en un crâne et un cou, toujours avec des éléments blindés.

Ce qui est drôle, c’est que tous les fossiles étaient fossilisés, probablement parce qu’ils sont morts dans une inondation.

En plus des squelettes, Ostrom a assigné des centaines d’os détachés, la plupart d’entre eux provenant du site où ces restes fossiles ont été trouvés.

En 1984, Kenneth Carpenter a décrit l’un de ces 5 squelettes et a donné une interprétation complètement nouvelle de la distribution des éléments de renforcement.

Classification

Depuis 1970, lorsqu’il a été décrit par John Ostrom, ce dinosaure a toujours été classé comme un Nodosauridae.

La famille des Nodosauridae, en compagnie de la famille des ankylosauridae, fait partie de l’infraordre des Ankylosauridae.

Comment et quand vivait-il?




Quant à savoir où et quand il a vécu, il faut noter que tous les restes de ce dinosaure ont été trouvés dans la formation de Cloverly Formation au Wyoming et au Montana,

Cette formation remonte à 108,5 millions d’années, dans ce que l’on appelle le Crétacé précoce. Leur habitat était caractéristique des vastes plaines, qui étaient facilement inondables, avec des rivières peu profondes.

Les inondations récurrentes de ces rivières couvraient fréquemment toutes les plaines autour d’elles, créant des pièges à boue et des marécages.

Cela a souvent piégé de nombreux dinosaures, qui seraient fossilisés jusqu’à nos jours.

Qu’est-ce qu’il a mangé?




Comme tous les dinosaures de sa famille, ce spécimen était généralement nourri de plantes, conifères, tubercules, racines…..

Caractéristiques générales

Sauropelta était l’un des plus grands nodosauridae qui ait jamais existé. La longueur a été calculée à environ 6 mètres et le poids a été estimé à 2 tonnes.

Le tronc n’est pas extrêmement large ; le cou et le crâne sont relativement allongés. Plus de la moitié de la longueur du corps était la queue. Cependant, les jambes étaient assez courtes, ce qui rend la construction un peu étroite.

La patte arrière est plus longue que la patte avant. Les mains et les pieds sont courts et larges.

Comme tous les ankylosants connus, le haut du corps est recouvert d’ostéodermes, plaques osseuses protectrices formées par ossification de la peau. A l’extérieur, ils étaient recouverts et agrandis d’une couche cornée.

Selon Ostrom, Sauropelta est un ankylosaure de taille moyenne avec une armure étendue sur le dos et des flancs constitués d’une mosaïque de grandes plaques de peau plate et ondulée, entourée de plaques plus petites et d’écailles de bec.

Les mâchoires inférieures sont longues et ont vingt-cinq à vingt-sept dents, presque continues à partir de l’extrémité avant des mâchoires.

Les dents ont des couronnes aplaties avec des profils latéraux triangulaires et des affiches sur les deux bords coupants.

Les couronnes sont perdues dans les côtes longitudinales mais ont parfois une base irrégulièrement élargie, plus proéminente à l’extérieur qu’à l’intérieur.