Ambulocetus: l’une des premières « baleines »




AmbulocetusL’Ambulocetus était un genre d’animaux représentés par une seule espèce qui n’a habité notre planète que récemment par rapport aux dinosaures.

Son nom signifie littéralement « baleine à pied » et c’est un énorme animal préhistorique semi-aquatique qui vivait dans des eaux peu profondes où il pouvait marcher et nager. Il a été classé parmi les mammifères cétacés.

Ils ont vécu pendant ce que nous connaissons comme l’ère cénozoïque, qui apparaît après l’ère mésozoïque (celle des dinosaures). L’ère cénozoïque est assez large et se divise en plusieurs étapes, l’Ambulocetus habité dans la période paléogène.

On dit que ce genre est l’ancêtre des baleines d’aujourd’hui et qu’il ressemble beaucoup aux crocodiles d’aujourd’hui. Il y a aussi la spéculation qu’il a attaqué comme les crocodiles, attendant sa proie sur les rives.

Si vous êtes fasciné par l’histoire de cet animal, sachez que vous trouverez ci-dessous des informations détaillées sur l’Ambulocetus: Suivez-nous et apprenez-en plus sur ces curieux ancêtres des baleines à pattes!

Taxonomie de l’Ambulocetus




  • Cet animal préhistorique appartient au royaume d’Animalia.
  • Ambulocetus est classé dans la division Chordata ou bord.
  • La classe à laquelle appartient ce genre est Mammalia.
  • L’ordre des Ambulocetus est celui des cétacés.
  • Le sous-ordre dans lequel cet animal éteint est classé est Archaeoceti.
  • Ambulocetus appartient à la famille Ambulocetidae.
  • Il est classé dans la sous-famille des Ambulocetinae.
  • Le genre est le nom sous lequel nous identifions cet animal, Ambulocetus.
  • Ce genre n’a qu’une seule espèce découverte, Ambuloceuts Natans.

Histoire de la découverte




Les premiers restes de cette créature ont été trouvés en 1994, en Asie, plus précisément dans la chaîne de montagnes de Sulaiman, au Pakistan. Dans un terrain rocheux où se trouvait auparavant l’ancienne mer de Tethys.

Quelques chercheurs de restes préhistoriques du Michigan ont fait une excavation dans laquelle ils ont trouvé des restes fossiles très complets qui correspondraient avec les extrémités arrières, les vertèbres, les côtes et un crâne dans sa totalité d’un mammifère préhistorique.

Cette découverte était quelque peu déconcertante pour son découvreur Johannes GM Thewissen, car cet animal avait des pattes semblables à celles d’un animal terrestre, mais ces pattes étaient recouvertes d’une toile qui facilitait la nage.

De plus, Thewissen a découvert dans les restes fossiles que les os de l’oreille étaient très semblables à ceux des baleines actuelles, de sorte qu’il a rapidement relié cette créature aux baleines.

Leswissen appelaient cet animal Ambulocetus natans.

Par la suite, il a été démontré que l’Ambulocetus était une baleine à pattes et qu’il était considéré comme l’un des liens dans l’évolution de la baleine qui a commencé avec le Pakicetus.

Depuis cette découverte et jusqu’à aujourd’hui, on n’a plus trouvé de fossiles, mais on a trouvé des squelettes de Rodhocetus et Basilosaurus, des espèces qui ont évolué à partir de l’Ambulocetus.

La vie des Ambulocetus sur la planète terre




Cet animal a habité la planète terre il y a environ 50 à 48 millions d’années, ce qui nous amène à l’époque de l’Eocène, dans la Formation supérieure de Kuldana.

Son habitat était principalement marqué par les eaux chaudes de la mer de Téthys, un océan préhistorique qui existait il y a quelque 250 millions d’années, séparant le continent africain du Moyen-Orient.

Plus tard, cette mer disparaîtra lorsque les plaques tectoniques de l’Inde glissèrent contre les plaques de l’Eurasie, provoquant une augmentation progressive de la taille des montagnes himalayennes, qui s’estompent progressivement.

En ce qui concerne leur alimentation, il faut tenir compte de la forme de leurs dents, qui étaient longues et tranchantes, ce qui nous amène à en déduire qu’elles étaient carnivores. On croit que leur alimentation était basée principalement sur les poissons et les petits animaux qui vivaient dans l’eau.

L’Ambulocetus avait une force de morsure élevée, de sorte que certains chercheurs disent qu’il se nourrissait de gros poissons et qu’il peut même attaquer fréquemment de grosses proies qui sont venues à terre pour boire de l’eau, comme le font certains lézards aujourd’hui. Bien que cela ne soit pas prouvé, il s’agit simplement d’une théorie formulée.

En ce qui concerne le comportement de l’Ambulocetus pendant son séjour sur cette planète, vous devez savoir qu’il n’était pas aussi bon nageur que les autres animaux aquatiques de son temps, alors il vivait dans des eaux peu profondes où il attendait sa proie pour les attaquer par embuscade.

La recherche à ce jour montre qu’il avait une vie entre terre et eau, son modus vivendi est comparé à celui des lions de mer ou même des crocodiles, en fait certains disent qu’il chassait comme des crocodiles attendant leur proie sur le rivage.

Dans son habitat, il devait concurrencer d’autres grands lézards et poissons carnivores, parfaitement adaptés à l’eau, comme le requin Otodus obliquus.

Caractéristiques générales de l’Ambulocetus

Cet animal pouvait atteindre une longueur d’environ 3 mètres, atteignant également une petite hauteur de seulement 50 centimètres et son poids était d’environ 120 kilogrammes.

En commençant par le crâne, il indiquait qu’il pouvait très bien entendre sous l’eau, le grand espace pour le muscle temporal (celui qui aide à fermer la bouche) indique qu’il avait une morsure très puissante, comme nous l’avons déjà mentionné.

Les yeux d’Ambulocetus étaient situés sur le dessus de sa tête et partiellement tournés vers le haut, ce qui aurait pu l’aider à localiser sa proie tout en submergeant son corps.

Il était assez bien adapté à la natation, avait une queue plate et pleine de muscles. Quant à leurs pattes postérieures, elles étaient allongées et larges à l’extrémité, de sorte qu’elles fonctionnaient comme des nageoires.

On croit qu’il nageait comme les loutres d’aujourd’hui, s’aidant de ses jambes vers l’arrière, arquant sa colonne vertébrale et agitant sa queue du haut en bas. Cependant, d’autres chercheurs croient qu’il nageait comme les chiens, utilisant sa queue comme gouvernail.

La plupart des paléontologues pensent que l’Ambulocetus aurait pu avoir une vie sur terre, même si elle était probablement lente et maladroite. Les os des pattes étaient fortement reliés à la base de la colonne vertébrale et du bassin, ce qui montre qu’ils supportaient tout leur poids sur le sol, tout comme les lions de mer.

L’extinction de l’Ambulocetus

L’extinction de cet animal est marquée par deux raisons, la première étant due à la forte concurrence avec d’autres animaux dans son écosystème, une bataille dont il n’a pas été le vainqueur.

D’autre part, à cette époque, un grand événement a eu lieu qui a changé le mode de vie de tous les animaux qui vivaient à cette époque, un événement appelé Grande Coupure, qui consistait en l’union des continents européen et asiatique, ainsi que le rapprochement du continent africain.

Mouvements continentaux qui ont marqué la disparition de la mer de Tethys, lieu de vie de cet animal.

En plus de ces facteurs, ce changement a également augmenté le courant antarctique, ce qui a provoqué une baisse progressive de la température, formant des calottes polaires dans l’Antarctique et favorisant la formation de glace au fond des océans.

Tout cela a provoqué une baisse du niveau de la mer et le refroidissement des mers. Ce qui a marqué la fin pour beaucoup d’espèces marines d’eau chaude.

Il faut noter que ce mammifère, voyant son habitat détruit, a dû se diversifier dans d’autres fonds marins, ce qui a sûrement marqué le début de l’évolution d’autres espèces, plus spécialisées dans le monde aquatique.

Quelques curiosités sur l’Ambulocetus

  1. L’Ambulocetus apparaît dans le premier chapitre de la série de la BBC « New Dawn » Walking with Beasts.
  2. Dans le livre « Ice Hunt » de James Rollins, l’Ambulocetus natans est mentionné, dans le roman ils sont appelés « Grendel’s » et vivent autour d’un iceberg. Elle apparaît également dans le livre « evolution » de Stephen Baxter.
  3. Cet animal est également présent dans l’anime « Cage of Eden », attaquant des personnages qui sont sur le bord de mer.
  4. L’Ambulocetus fait également partie du documentaire « Evolution of Whales » de National Geographic.