Chalicotherium: Le grand mammifère du Pliocène




ChalicotheriumLe Chalicotherium était un genre de mammifères ongulés ramoneador qui, comparé aux dinosaures, a habité notre planète relativement récemment.

On estime que son existence a été développée au Cénozoïque, plus précisément à la fin du Paléogène, il y a environ 16 millions d’années.

Si nous devions comparer le Chalicotherium avec les animaux actuels, nous pourrions certainement le décrire comme un grand animal qui marchait comme un gorille, se nourrissait comme un panda et avait la tête d’un cheval.

Lorsque nous parlons de la grande taille de cet animal, nous voulons dire qu’il ne mesurait pas moins de 3 ou 4 mètres de long et que le poids de cet animal aurait pu facilement dépasser une tonne.

Vous voulez plus d’informations sur Chalicotherium? Alors…… Restez avec nous et découvrez tout sur ce mammifère paléogène à sabots !

Taxonomie de Chalicotherium




  • Chalicotherium appartenait au royaume des Animalia.
  • Le bord sur lequel il a été classé est Chordata.
  • Nous avons trouvé cet animal éteint dans la classe Mammalia.
  • Cet énorme mammifère appartenait à l’ordre des Perissodactyla.
  • La famille où il a été classé est Chalicotheriidae.
  • Le genre auquel nous faisons référence est Chalicotherium.

L’espèce standard de ce genre (sur la base de laquelle la description scientifique de cet animal a été faite) est C. goldfussi, cependant, il y a trois autres espèces considérées comme valides, comme suit : C. brevirostris, C. salinum et C. hebeiense.

Découverte de ce grand mammifère




Le nom Chalicotherium vient de deux mots tirés du grec classique et signifie dans son ensemble’Bête de gravier’, faisant principalement référence à sa taille énorme mais aussi en allusion à ses molaires en forme de cailloux.

En ce qui concerne sa découverte, nous dirons qu’elle a eu lieu en 1825 et que les premiers vestiges trouvés étaient des phalanges terminales.

Ces fossiles ont été décrits plus tard par le naturaliste français Georges Cuvier, qui les a d’abord appelés Gigantesque golin.

Puis le naturaliste allemand Johann Jakob Kaup, en 1833, a trouvé ce que seraient les os molaires supérieurs et ces restes liés à un ongulé, qui sont ces mammifères qui marchent avec le bout de leurs doigts.

En raison de la relation que nous venons de mentionner, il a d’abord appelé cet étrange mammifère Chalicotherium goldfussi. Cette même année, JJ Kaup a trouvé des restes d’une autre espèce qu’il a appelé Chalicotherium antiquum.

En 1934, un crâne sans mâchoires et quelques matériaux de mâchoires ont été trouvés par Colbert dans la formation de Tunggur-Mongolia. Cette espèce s’appelait Chalicotherium brevirostris.

Des restes de Chalicotherium salinum ont également été trouvés dans la chaîne de montagnes Siwalik en Inde.

Plus tard en 1937, le géologue français Edouard Lartet a trouvé des os des membres inférieurs (jambes) dans Sansan-France, extrémités qu’il a liées à un grand mammifère sans dents appelé Giganteum Macrotherium.

Évidemment, comme nous l’avons déjà observé dans la section sur la taxonomie, au fil des années et des différentes études réalisées, toutes les espèces mentionnées ici n’ont pas été considérées comme valides par la communauté scientifique.

La vie du Chalicotherium sur la planète terre




Cet animal a vécu il y a environ 16 à 8 millions d’années, dans une période comprise entre le Pliocène et l’Oligocène.

Quant à son habitat, il se caractérisait par le fait d’avoir été aquatique avant son existence, mais rappelons qu’en Europe, de nombreuses zones maritimes ont disparu en raison de la formation des Andes et de l’Himalaya.

Cela a permis de caractériser l’habitat du Chalicotherium en étant constitué de forêts riveraines ou côtières, mais aussi de grands paysages forestiers ouverts, pleins d’arbres d’où il tirait sa nourriture.

Des études ont montré très clairement qu’il s’agissait d’un animal herbivore qui se tenait debout sur ses deux pattes.

Ainsi, à l’aide de ses deux longs bras, il pouvait atteindre le sommet des arbres ; lorsqu’il atteignait une branche, il l’attrapait avec ses griffes et la portait à sa bouche comme un ours paresseux le fait aujourd’hui.

Il faut préciser que le Chalicotherium se nourrissait de fruits mous et de branches, car il n’avait pas de dents de devant, donc il utilisait ses lèvres, sa langue et ses gencives pour détacher les branches ou les fruits.

En ce qui concerne son comportement, beaucoup d’experts dans le domaine disent qu’il était un animal très calme, essayant d’éviter les confrontations.

Même si l’on croit qu’il n’avait pas de prédateurs, à l’âge adulte, il était très difficile pour tout chasseur d’y faire face en raison de son énorme envergure.

D’autre part, il était possible que les jeunes, les personnes âgées et les malades Chalicotherium étaient des proies faciles pour certains prédateurs dans la région connue sous le nom de chiens d’ours.

Au début, on pensait que le Chalicotherium se déplaçait en troupeaux, en raison d’une découverte surprenante faite dans une colonne karstique à Bratislava-Slovaquie.

Lieu où l’on a trouvé plus de 1500 os fossilisés de cette espèce, dont 60 appartenaient à cet animal.

Cependant, plus tard, on a ouvert la possibilité qu’il ne s’agissait pas vraiment d’un troupeau, mais plutôt que chacun de ces mammifères tombait individuellement dans la colonne, car c’était un piège pour plusieurs mammifères locaux.

Caractéristiques générales

Ce mammifère pourrait atteindre une hauteur allant jusqu’à 3 mètres, mais ses mesures moyennes varient selon le sexe.

Par exemple, les mâles étaient relativement plus grands et pouvaient atteindre des hauteurs allant jusqu’à 2,6 mètres, en tenant compte de leurs épaules, alors que les femelles ne pouvaient atteindre que 1,8 mètre de hauteur.

Quant à leur longueur ou longueur, ils pouvaient atteindre une moyenne de 3 à 4 mètres, bien que cela dépendait aussi de leur sexe, et à la fin ils pouvaient peser jusqu’à 1 tonne.

Il avait une tête relativement petite par rapport à son corps, qui ressemblait beaucoup à celui d’un cheval moderne.

On sait que lorsque ces animaux ont atteint la maturité sexuelle, ils ont perdu leurs incisives et leurs canines, donc ils ont dû utiliser leurs lèvres et leurs gencives pour se nourrir, comme nous l’avons déjà mentionné. Cependant, il avait des molaires qui lui permettaient de broyer plus facilement les aliments une fois qu’ils avaient été ingérés.

Son corps était robuste et sa morphologie très semblable à celle de l’Indricotherium, mais elle différait de celle de l’Indricotherium parce que ses épaules étaient plus hautes et plus fortes et que son dos était plus bas que celui de l’Indricotherium.

Leurs grandes épaules et leur posture étaient en grande partie dues à l’évolution de leurs bras avant, qui étaient allongés par rapport à leurs pattes arrière.

Les bras avant se terminaient par des griffes en forme de crochet, ce qui lui permettait sûrement de saisir plus facilement les branches et les fruits dont il se nourrissait.

Parce que leurs bras ont fini dans les griffes déjà mentionnées, quand il s’est agi de marcher, ils l’ont fait comme le font les gorilles actuels.

Même en raison des preuves fossiles observées dans son ischium, il est suggéré qu’il est resté dans une quantité prolongée de temps d’accroupissement, prenant cette position pour se nourrir comme un pandas.

Enfin, il avait une petite queue, parfois presque négligeable. Certains chercheurs suggèrent qu’il n’en avait pas besoin, étant donné son habitude de rester assis sans bouger.

L’extinction de ce grand mammifère préhistorique

Comment ce grand mammifère s’est-il éteint ? Comme la plupart des animaux qui vivaient au Pléistocène, ils ont disparu en raison des changements climatiques extrêmes de l’époque.

A ce fait, il faut ajouter l’action de petits prédateurs organisés en troupeaux et qui ont ainsi réussi à réduire considérablement la population de Chalicotherium.

Ces deux facteurs ont sans doute joué un rôle important dans l’extinction de ce grand mammifère.

Nous devons également garder à l’esprit qu’avec le changement climatique de l’époque, le Chalicotherium a également vu ses plantes alimentaires diminuer.

Quelques curiosités sur le Chalicotherium

  1. Le Chalicotherium était présent dans l’un des chapitres de la série représentative de la BBC « walking with beasts ».
  2. Le Chalicotherium apparaît également dans le célèbre film pour enfants Ice Age : the thaw.
  3. Il est également apparu dans la série « Saga de l’exil Pliocène » ; dans cette série, ils ont été appelés « chalikos » et ont été utilisés comme coursiers.

Que pensez-vous de cet article avec toutes les informations sur le Chalicotherium? Si vous voulez faire une suggestion ou une contribution n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, nous serons heureux de le recevoir.